× Image affichée en plein écran
Menu Home
Top

JOREI ET LES MÉDICAMENTS

Liberté

Jorei (ou Johrei), en plus d'être une façon de soigner extraordinairement efficace, est aussi un mouvement religieux qui, tel qu'il est promu par l'association «Shinkenko Kyokaï», laisse une totale liberté à ses membres (consulter la charte de l'association).

Il y a bien sûr des recommandations, mais rien n'est vraiment obligatoire. Les suivre permettra peut-être de bénéficier d'encore plus de bienfaits.

En particulier on peut pratiquer Jorei tout en gardant sa propre religion. D'ailleurs on peut même commencer en étant athée.

Meishu-sama a laissé nombre d'écrits, les enseignements, qu'il nous incite à lire et à relire. Il recommande en toutes choses d'avoir une attitude équilibrée, appelée «Izunome».

Appliquée en matière de religion, il enseigne que personne n'a à se préoccuper de comment les autres mettent en pratique ce qu'ils ont compris de ces textes : Pour chaque lecteur les enseignements sont pour lui-même.

Médicaments

Meishu-sama a vécu l'arrivée au Japon d'une pharmacopée occidentale réellement efficace. Il a pu en constater les bénéfices immédiats, mais aussi les travers, les mésusages et globalement les méfaits à moyen et long terme.

C'est pourquoi Meishu-sama déconseille de prendre des médicaments et s'élève contre une pratique médicale qui ne tient compte que de la partie physique du patient.

Pour l'expliquer il utilise le concept du «principe d'élimination» qui est présenté rapidement sur ce site internet. Voici de quoi il s'agit en deux mots : vivre un épisode de maladie est une bénédiction, ainsi on se purifie et on ira mieux après.

Nous sommes d'accord, c'est difficile à accepter...

De ce point de vue les médicaments posent deux problèmes :

Comme ils sont efficaces, ils bloquent la maladie, donc le processus naturel de purification. La guérison est illusoire. On a juste supprimé des symptômes (débouché le nez, fait tomber la fièvre...).

Mais comme les médicaments sont toxiques, ils polluent le corps. En prendre augmente le besoin de purification. Laquelle prochaine purification sera probablement bloquée par une nouvelle prise de médicaments.

Finalement la prise de substances, qu'elles soient naturelles ou issues de l'industrie, aggrave le problème.

Heureusement quand on pratique Jorei on n'éprouve plus le besoin de recourir aux médicaments.

Une attitude équilibrée

Ceci dit il faut savoir garder une attitude équilibrée, se garder de tout dogmatisme...

Aujourd'hui de nombreuses personnes dépendent pour leur survie à court ou moyen terme de la prise quotidienne de médicaments efficaces.

Dans ces conditions, avec ou sans Jorei, arrêter le traitement serait une erreur fatale.

Au mieux, en pratiquant régulièrement Jorei, avec le temps et suivies par leur médecin, ces personnes pourront adapter les dosages.

Meishu-sama le rappelle : ce n'est pas parce que l'on a toute confiance dans les pouvoirs naturels d'autoguérison du corps que pour autant la médecine est inutile. L'hygiène, la bactériologie, les soins dentaires, la kinésithérapie, la chirurgie, etc... sont utiles et nécessaires.

Décision personnelle

Bien entendu on pourra toujours trouver ou entendre que Jorei interdit les médicaments et des pratiquants qui tiennent des propos radicalement anti-médecine. Cela relève de leur liberté. C'est sans doute ce qu'ils ont compris des enseignements de Meishu-sama.

En tout cas, d'après Maître Kihara, proche disciple de Meisu-sama, les personnes qui brandissent les enseignements pour édicter des règles aux autres n'ont probablement pas assez lu les dits enseignements !

Pour chacun sa propre santé est son bien le plus précieux. Toute décision à ce sujet relève d'un choix personnel et intime sur lequel personne ne peut porter de jugement.

En matière de santé, c'est la responsabilité de chacun de se renseigner, prendre conseil, consulter un médecin, des proches, lire les enseignements de Meishu-sama et surtout s'écouter. pour prendre la décision qui lui semble appropriée à ce moment de sa vie.

Pour conclure il n'y a pas d'incompatibilité entre Jorei et la prise de médicaments.

Alain Delange 12/2018