× Image affichée en plein écran
Menu Home
Top

ÉLEVER SON NIVEAU SPIRITUEL

Jorei, bien plus qu'un moyen de guérison

Quand j'ai constaté que, contrairement à mes préjugés, Jorei (ou Johrei) marchait vraiment, j'ai tout de suite compris l'aspect guérison. Par ailleurs j'ai été étonné de constater que les conditions de vie des personnes qui recevaient régulièrement Jorei s'améliorait. Il m'a fallu longtemps pour comprendre que cela était lié au niveau spirituel.

Jorei est un moyen de guérison : Jorei fait du bien, on se sent mieux après une séance, on obtient des guérisons spectaculaires, etc...

Mais Jorei ne s'arrête pas là : recevoir Jorei purifie d'abord l'âme ce qui élève le niveau spirituel. Plus l'âme est pure, plus elle est légère, plus elle s'élève dans les couches du monde spirituel.

En japonais «Jo» signifie «purifier» et «Rei» «esprit». Dans ses enseignements, Meishu-sama appelle le niveau spirituel le «Yukon», la contrepartie de l'âme dans le monde spirituel.

Quant à la santé c'est parce que l'âme est purifiée qu'elle s'améliore. Meishu-sama l'explique par le «concept d'élimination»

Si personne n'a besoin d'explication pour comprendre ce que signifie «être guéri», par contre comprendre ce que veut vraiment dire «élever son niveau spirituel» est moins évident. De plus si on n'a aucun mal à constater la guérison - on ne souffre plus - l'élévation du niveau spirituel peut passer inaperçue.

Avoir le cœur léger, se sentir profondément heureux, en confiance, être sensible à la beauté de la nature et des êtres... sont des signes que notre âme est allégée.

L'élévation du niveau spirituel a des conséquences profondément positives : polir son âme, améliorer son sort et se rapprocher de Dieu. En deux mots être heureux.

Pour conclure, Jorei est bien plus profond qu'un moyen de guérison : Jorei fait naître le bonheur.

Certaines religions préconisent l'ascèse pour élever l'esprit, mais, selon Meishu-sama, cela manque d'efficacité car se priver des plaisirs de la vie est contre nature.

Purifier son âme

Qu'entend-t-on par «purifier son âme», et d'abord ne sommes nous pas déjà assez «purs» comme cela ?

Quand j'ai découvert Jorei j'y ai vu un moyen incroyablement puissant d'aider les autres. C'est ce qui m'a motivé pour y adhérer. Sans doute ai-je tort, toujours est-il que je ne ressens pas le besoin de purifier mon âme. Peut-être parce que je crains que cela ne change ma personnalité... En tout cas je pratique Jorei depuis plusieurs années et je dois constater que je ne suis plus anxieux et que je me sens plus heureux !

Au quotidien l'âme est alourdie par les mauvaises actions, les mauvaises paroles et même les mauvaises pensées. Autant dire qu'à moins d'être un saint, il est bien difficile de ne pas alourdir son âme.

Les produits toxiques alourdissent aussi l'âme. Ils affaiblissent le corps, créent des troubles. On se sent moins bien, on est moins joyeux. Entre la pollution, les pesticides dans l'alimentation et les médicaments, on ne peut y échapper.

Pour terminer nous avons aussi les nuages de l'âme qui nous viennent de notre longue lignée d'ancêtres. Là aussi à moins d'être issu d'une famille de saints, difficile d'y échapper.

Ainsi donc l'âme se trouve alourdie par toutes ces impuretés que Meishu-sama appelle soit des nuages de l'âme soit des toxines (mais c'est la même chose) dont il vaudrait mieux se débarrasser, c'est à dire les éliminer.

La nature, qui est extrêmement bien faite, a doté les êtres humains de la possibilité de se nettoyer. C'est le processus d'élimination que décrit Meishu-sama.

C'est pourquoi de temps à autre un processus de purification, tout à fait naturel donc, se met en place. Typiquement cela prend la forme d'un épisode de maladie, d'un conflit, d'un malheur, d'une perte matérielle, etc... Bref, quelque chose de désagréable, mais qui permet de se sentir mieux ensuite. Un mal pour un bien dit-on.

Rappelons nous que le principe même de Jorei est de purifier l'âme. C'est pour cela que Jorei guérit car, selon le concept d'élimination l'âme étant purifiée il n'y a plus besoin de subir de désagréments.

Nous pouvons choisir de purifier notre âme. Il y a un moyen simple et efficace : La Voie de Jorei !

Être heureux

Globalement la raison d'être de la Voie de Jorei est de rendre heureux.

Il s'agit d'une pratique profondément altruiste : en transmettant la lumière divine on aide les autres ce qui nous procure du bonheur.

Par ailleurs, la maladie, la mauvaise santé, sont parmi les pires obstacles au bonheur. C'est pourquoi Jorei, en renforçant la personne, en guérissant, permet de se rapprocher du bonheur.

Polir son âme, la sérénité

Meishu-sama, comme Jésus et d'autres prophètes, annoncent la survenue d'un paradis sur terre. Il s'agirait d'un monde sans pauvreté, sans maladie et sans conflit.

Les conflits de la parole blessante en passant par l'altercation jusqu'à la guerre atroce, font partie intégrante de l'histoire de l'humanité et de son quotidien. Ils sont partout, au niveau familial, professionnel, politique...

C'est ici qu'intervient ce que Meishu-sama appelle polir son âme. Il s'agit d'être plus serein, de ne pas laisser éclater sa colère à la première contrariété, de ne pas chercher à se quereller, à se venger.

Nous avons tous pu constater comment nous pouvons être d'humeur massacrante quand nous nous sentons mal. En cela, Jorei, qui permet d'être vraiment en bonne santé, nous aide puissamment à être de bonne humeur, à ne pas déclencher de conflit, à ne pas les alimenter, et ce dans tous les domaines.

J'ai rencontré une initiée de Shinkenko Kyokaï qui vit dans l'île de Moorea près de Tahiti. Elle travaille dans une boutique dont la patronne chinoise est particulièrement désagréable. Depuis qu'elle connaît Jorei elle a remarqué comment il lui était plus facile de traverser ces comportements.

Polir son âme, être plus serein, est essentiel pour son propre bonheur, celui de son entourage et finalement celui de l'humanité.

Améliorer son sort

Selon Meishu-sama, plus le niveau spirituel d'une personne est élevé, meilleures sont les conditions de son existence.

En purifiant son âme grâce à Jorei celle si s'allège, «flotte» mieux parmi les couches spirituelles et ainsi s'élève.

Dans la vie cela se traduit par avoir de plus en plus de «chance». Il ne s'agit pas de la chance qui fait gagner aux jeux de hasard, mais de celle qui, au quotidien, nous emmène vers des situations favorables.

En bas du domaine spirituel se trouve un enfer qui se reflète dans le monde matériel : le monde de la pauvreté, de la maladie et des conflits, là où toutes les souffrances tourbillonnent dans les ténèbres.

Plus nous allons vers le haut, plus notre situation s'améliore jusqu'à atteindre un état idéal, paradisiaque, baigné de lumière, de paix, de sérénité, de santé et d'abondance.

Cela n'a rien d'inaccessible. Nous vivons dans une société d'abondance dans laquelle les besoins de base (logement, nourriture) sont théoriquement assurés. De plus, grâce à Jorei, nous ne sommes pas démunis face aux maladies et aux conflits.

En ayant un niveau spirituel plutôt élevé, on a Dieu a ses côtés et cela se sent. On a la Foi.

En étant attentif on se rend compte qu'on a plutôt de la chance. Cela se constate pour des choses insignifiantes comme pour trouver une place de parking. Bien entendu cela ce manifeste aussi à des occasions plus sérieuses comme au moment de trouver un emploi, un logement, un fournisseur, des clients, des amis...

Se rapprocher de Dieu

Avec le temps, au fil des semaines, en recevant Jorei régulièrement et surtout en surveillant ses pensées, ses paroles et ses actes, le niveau spirituel s'élève significativement.

On pourra constater l'on a gagné en sagesse. On change de centre d'intérêt, on se conduit mieux... Comme on se sent bien en compagnie de quelqu'un qui a un niveau spirituel élevé on est plus apprécié de son entourage.

La sagesse et le niveau spirituel n'ont rien à voir avec l'intelligence et les performances intellectuelles. Si on arrive peut-être à mesurer l'intelligence, par contre les humains ne peuvent juger du niveau spirituel de leurs semblables. Seul Dieu qui lit dans les pensées et à qui aucun acte n'échappe le peut.

Notons aussi que le niveau spirituel n'a rien à voir non plus avec la position sociale. Une position sociale élevée ne correspond pas nécessairement à un niveau spirituel élevé.

En s'élevant spirituellement, en sentant Dieu non plus au dessus ou inexistant mais à ses côtés et en soi, on se sent serein, rassuré. Son âme est éveillée à la puissance de Dieu. Peut-être même à la longue aura-t-on une vie tournée vers Dieu plutôt que centrée sur soi-même.

Pour ma part depuis quelque temps je me sens accompagné par Dieu. Si je regarde ma vie récente, moi qui était athée, j'ai plutôt de la chance, je ne manque de rien, je ne suis pas inquiet de l'avenir, je ne m'énerve pas... le bonheur en somme.

L'art et la beauté

Nous avons vu deux moyens d'élever son âme : la souffrance et la vertu. Il en existe un troisième : Être en contact avec la beauté.

Contempler, apprécier la beauté de la nature purifie l'âme, l'esprit et le corps.

Les objets d'art de grande beauté émettent aussi leurs propres vibrations spirituelles en plus de celles de leurs auteurs. Elles élèvent le niveau spirituel de ceux qui entrent en contact avec elles et les apprécient.

C'est pourquoi Meishu-sama a tenu à créer des musées afin que tout le monde, pas seulement ceux qui sont assez fortunés pour se les offrir, puisse bénéficier de la puissance spirituelle de ces œuvres d'art remarquables.

Améliorer la société

Vous le constaterez, plus on s'élève spirituellement, moins on est enclin à commettre de mauvaises actions et on ne cultive plus les mauvaises pensées.

C'est ce que les religions se sont efforcées d'enseigner aux hommes depuis des siècles. Par exemple Moïse avec les dix commandements (Tu ne tueras point...).

Selon Meishu sama, le jour où, avec l'aide de Jorei entre autres, l'immense majorité de l'humanité aura atteint un niveau spirituel suffisant, il n'y aura plus besoin de lois, de forces de l'ordre, d'armées, bref de coercition car alors il ne viendrait à l'idée de personne de léser son prochain.

Peut-être les plus jeunes d'entre nous vivront-ils jusque là. En attendant en pratiquant Jorei, en nous élevant spirituellement, nous améliorons la société.

Alain Delange 02/2019