× Image affichée en plein écran
Menu Home
Top

L'AUTEUR DE CE SITE INTERNET

Carrière

Je nomme Alain DELANGE et je suis né en 1961, ce qui me fait aujourd'hui 58 ans et j'habite en Provence depuis 1987.

Alain Delange en 2017 Alain Delange en 2017

Mon métier de base est l'informatique. Cependant je suis profondément manuel et j'aime partager le savoir. C'est pourquoi depuis 2003 j'organise des stages de bricolage pour construire de beaux meubles à partir de planches brutes. Peut-être me connaissez-vous par cette activité présente sur internet : www.bois-facile.com, www.stagemeuble.com, www.plan-de-meuble.com.

Par conviction militantisme écologique j'ai aussi agit pour réduire un tant soit peu l'empreinte écologique du logement : www.les-toilettes-sont-seches.com et pour apporter une modeste réponse à la hausse du prix du logement www.maroulotte.net et www.toute-petite-maison.com. Peut-être me connaissez vous par un de ces biais.

Virage à 180°

J'ai découvert Jorei (ou Johrei) (ou Johrei) en 2015. Je suis parti en vacances avec une charmante initiée qui à cette occasion m'a transmis la lumière une fois, deux fois, trois fois etc... sans que je sente grand chose d'ailleurs.

À la longue j'ai dû accepter qu'il y avait bien des effets répétables que la raison ne peut expliquer.

Cela ne s'est pas fait tout seul. J'ai un esprit profondément technique, cartésien, scientifique... en plus j'étais résolument athée.

Mon inconscient a lutté fort pour me faire oublier ces expériences à répétition que j'ai pu vivre en recevant Jorei. Aujourd'hui il mène encore un combat d'arrière garde.

Heureusement j'ai pu passer outre ce que l'on nomme la «dissonance cognitive».

Quoiqu'il en soit, j'ai compris qu'en pratiquant Jorei on pouvait aider les autres avec une efficacité incroyable, sans commune mesure avec les moyens matériels aussi importants soient-ils.

Avant de décider de m'investir dans Jorei j'ai cherché à me renseigner (est-ce une secte dangereuse ?). Je suis allé rencontrer les personnes du centre de Paris et ensuite je me suis procuré sur internet les «Teachings of Meishu Sama» que j'ai lu, relu et apprécié... sans pour autant y croire vraiment.

J'ai alors décidé d'être initié moi aussi. Ce fût chose faite fin 2015.

En juin 2016 j'ai eu l'occasion d'aller assister à la fête de Taïsaï au grand centre de Fukuoka au Japon, ce qui m'a permis d'expérimenter encore plus la réalité du monde spirituel.

Aider

Depuis mon initiation j'ai transmis pratiquement tous les jours en observant avec curiosité les effets de Jorei. Je peux dire que j'ai assisté à de petits miracles quasi quotidiens, si tant est que l'on considère qu'agir de façon positive, à distance, sur la vie de quelqu'un juste en levant la main est un miracle.

Peut-être même Jorei a t-il sauvé la vie d'un jeune enfant à qui je suis allé transmettre quelques minutes à l'hôpital.

Émerveillé par la pratique de Jorei, je pensais que les initiés étaient relativement nombreux... J'ai été bien surpris de constater qu'il n'y a que quelques centaines d'initiés en France, ce qui est bien peu pour un pays qui compte près de 39000 communes.

J'ai été aussi surpris de ne pas trouver d'explication en français sur internet, hormis parmi les listes des sites anti-sectes mis en place à la fin des années '90.

Quand je découvre un domaine qui m'enthousiasme, le bricolage facile, le logiciel libre (linux), et maintenant Jorei, ce moyen extraordinaire d'améliorer la vie, je m'efforce de le faire connaître. C'est pourquoi j'ai mis en place ce site internet.

Il n'est qu'une introduction à Jorei pour faire connaître, rassurer et, car lire de suffit pas, inciter à aller expérimenter...

SLA ou Maladie de Charcot

Par ailleurs, je ne l'ai compris qu'en juin 2018, je suis atteint depuis 2014 d'une maladie neuro-dégénérative qui s'est déclarée en juin 2017, la «Sclérose Latérale Amyotrophique» (SLA) que l'on appelle aussi «Maladie de Charcot». Cette maladie toujours fatale parait-il devrait selon les statistiques m'emporter vers 2020.

En fait, sans m'en rendre compte, la pratique régulière de Jorei a soigné en partie la maladie, que j'ai confondu un an durant avec les effets normaux de la fatigue causée par une activité plus qu'intense.

Depuis j'ai remplacé l'activité intense par une pratique intense de Jorei. Après six mois d'expérimentation je peux affirmer que la progression de la maladie est bien ralentie, même si je continue de m'affaiblir. Peut-être aujourd'hui la courbe commence-t-elle légèrement à s'inverser.

Je n'ose imaginer ce qu'aurait été mon moral en pareille circonstance sans le secours de la pratique de Jorei. En recevant la lumière, en me transmettant moi-même je ressens des effets qui me donnent l'impression d'être en mesure d'agir efficacement contre la maladie. Bref : «C'est bon pour le moral !»

Un net ralentissement, de petites améliorations, la quasi disparition des crampes, un excellent moral : Jorei semble un excellent traitement de la SLA !

Pour ce qui est de la guérison, c'est à dire revenir à 100% de mes capacités physiques, pour l'instant l'histoire reste à écrire.

Guérir d'une SLA avec Jorei, c'est peut-être ce qui est arrivé à cette personne en Californie qui le relate sur son blog heal-easy.blogspot.com à cette page : Symptoms of ALS.

En ce qui me concerne, j'ai eu de la chance de rencontrer Jorei au bon moment, alors que la maladie avait débuté de façon insidieuse. Je me souviens dès 2014 commencé à avoir du mal à prononcer mon nom de famille. Je disais «Delonge» au lieu «Delange» et j'avais pris l'habitude d'épeler. Ce n'est qu'en juin 2017 que j'ai commencé à me mordre les joues et à avoir du mal à gonfler la poitrine. Ce qui est pratiquement résolu aujourd'hui, début 2019. Par contre mon côté droit, bras et jambe, s'est considérablement affaibli.

J'espère de tout cœur que des personnes atteintes de la SLA découvrent Jorei et fassent l'expérimentation de ses bienfaits et que cela leur apporte de bonheur et espoir.

Alain Delange 03/2019